RMS Actualité - La vidéo, le capteur de demain

La vidéo devient véritablement abordable en tant que moyen d'essai. A moins de 1000 euros le capteur, il est possible de mettre en place un système de vision.

Elle permet d'apporter une information inaccessible à moindre coût. Dans ce contexte, la vidéo se démocratise, passant du milieu de la recherche au milieu industriel et notamment dans les laboratoires d'essais. Sa présence s'étend dans des secteurs comme l'aéronautique, la sécurité, la biométrie, la vision industrielle.

Elle s'applique à des domaines industriels très pointus, mais commence également à toucher le grand public avec les applications pour smartphones et les
consoles vidéo.


La réalité augmentée dépasse la fiction...

La réalité augmentée superpose, en temps réel, des informations virtuelles à la réalité. Elle est déjà présente dans de nombreux domaines comme la défense, le biomédical, les jeux vidéos, le cinéma... Elle commence à concerner un grand public directement dans les magasins avec des hologrammes sur des boites de céréales, mais aussi avec les applications pour smartphones.


RMS a développé un outil de mesure de déplacements sans contact : MVision

MVision permet d'extraire d'une séquence vidéo les mouvements de plusieurs objets ou zones d'intérêt dans l'image. Ces trajectoires sont ensuite projetées sur un plan réel pour remonter à une information métrique. Les mesures ainsi extraites peuvent ensuite être analysées au sein de l'environnement SignalLAB.


La société RMS a été choisie par Renault Sport F1 pour sa méthodologie de mesure vidéo.

"Cette nouvelle méthodologie de mesure basée sur des enregistrements vidéo par caméra rapide (5000 im/s) et associée à la performance de MVision, nous a permis d'extraire sous leur forme temporelle, les signaux de déplacements et de rotation instantanés du piston au cours de son cycle moteur. L'acquisition de ces signaux au cours de phases transitoires, permet de caractériser les phénomènes de résonance en torsion du système bielle/piston, de déterminer les régimes critiques associés et d'évaluer l'influence de paramètres moteurs clés sur les conditions d'établissement de ces résonances ainsi que sur sa sévérité.
Cette méthodologie s'avère très précise, moins sensible à la qualité de la prise d'images et permet de réduire le temps d'essai moteur grâce à un protocole de mesure simplifié."

Responsable Service Mesure Renault Sport F1



Retour Retour sommaire Suite