REALISATION
Aircelle

Trajectométrie vidéo – essais d’impact aviaire

Au sein du groupe SAFRAN, AIRCELLE est spécialisé dans l’intégration, la conception et la fabrication de nacelles de moteurs d’avions. AIRCELLE travaille sur les prochaines générations de nacelles intégrant une part encore plus importante de matériaux composites. L’utilisation de ces matériaux pour des parties de structures soumises à gros impacts (oiseaux, débris, etc.) nécessite leur étude dès les phases amont de Recherche et Technologies.

Airbus

Traitement vidéo – Flow Cones

Lors des essais flutter (limite de décrochage), Airbus étudie l’écoulement de l’air sur les différentes zones de l’aile. Des « Flows Cones » fixés sur celles ci sont filmés par des caméras afin de déterminer l’état de l’écoulement. Airbus souhaitait automatiser le dépouillement des séquences vidéo qui était réalisé manuellement par un opérateur.

AIRBUS

Dépouillement des mesures vibratoires de l'A380

AIRBUS réalise des essais en vol lors des essais de performance ou de certification d'un de ses appareils. De nombreux essais concernent le comportement vibratoire des différents sous systèmes de l'appareil que ce soit pour des objectifs de sécurité ou de confort passager. AIRBUS désirait un dépouillement des mesures vibratoires avec des délais courts, la détection de mesures erronées, un niveau d'expertise élevé et des coûts faibles.

DASSAULT AVIATION

Analyse de signaux d'essais de systèmes pyrotechniques

Dassault aviation développe des systèmes pyrotechniques qui permettent, entre autres, de séparer les étages du lanceur Ariane 5. Les essais de caractérisation qui sont réalisés pour optimiser de tels systèmes sont complexes et à forte dynamique. Les signaux de chocs mesurés au cours de ces essais doivent faire l'objet d'une analyse poussée pour comprendre quelles composantes spectrales vont se propager vers la coiffe satellite et avec quelle amplitude.

Aéronautique & Spatial

Aéronautique & Spatial

Le développement et la mise en service d’un nouvel aéronef ou d’un engin spatial requiert de réaliser un nombre important d’essais de performance ou de certification. Les industriels des domaines aéronautique et spatial doivent maîtriser l’analyse des données d’essais sur les plans quantitatifs et qualitatifs. En effet, les mesures issues d’essais embarqués sont fréquemment perturbées par des parasites, ce qui peut entraîner une prise en compte erronée des niveaux d’excitation des structures par les bureaux d’études.
Lors d'essais en vol, certaines mesures s'avèrent difficile à mettre en œuvre avec une instrumentation classique. Par ailleurs, des phases transitoires ou instationnaires (décollage, montée, atterissage) peuvent nécessiter une analyse approfondie.

  • Avec QualiSig, RMS apporte une réponse à la détection automatique des erreurs de mesure. Ce logiciel matérialise auprès des industriels les travaux de recherche menés dans les secteurs spatial et automobile. Il rend possible l’automatisation complète des dépouillements d’essais depuis le contrôle de qualité des mesures jusqu’à l’affichage « intelligent » des résultats d’analyse.
  • Grâce à MVision, il devient possible de faire de la mesure de déplacement sans contact pour certains organes difficiles à instrumenter lors d'essais en vol (exemple : vibration de perche de ravitaillement) ou lors d’essais au sol très spécifiques (exemple : choc aviaire). Aucun marquage préalable des organes mécaniques concernés n'est nécessaire pour rendre les données vidéos exploitables par MVision.
  • A l'aide de SignalLAB, le logiciel d’analyse dédié aux signaux transitoires, l'analyse approfondie des phases instationnaires devient riche d'enseignement. SignaLAB intègre des fonctions originales qui sont utilisées par la plupart des principaux acteurs du secteur spatial.